8 et 9 avril : Représentation de l’histoire III – Cinéma et histoire

Représentation visuelle de l’histoire III – Cinéma et histoire

 

Mardi 9 avril 2013

17h-19h30

 

Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société, Lille

Salle 2

 

 

Extrait de Tahrir, place de la Libération, film de Stefano Savona

 


Secrétaires de séance : Valentin Vouriot et Romain Bohet.

Invités : Antoine de Baecque (Historien, critique de cinéma), Stefano Savona (Réalisateur), Dork Zabunyan (Maître de conférences en études cinématographiques à l’université de Lille 3).

Répondants : Stéphane Cattalano (CPGE Lettres, option cinéma, lycée Faidherbes de Lille) et Djemaa Maazouzi (Conseil de Recherches en sciences humaines, laboratoire Alithila, Lille 3)

 

Le 8 avril, pour préparer le séminaire :

Projection de Tahrir – Place de la libération, entre 10h30 et 12h, salle A2 538

(partie extension du bâtiment A, 1er étage – Université Lille 3).

 

 

Antoine de Baecque – Cinéma et Histoire, à partir de Caché de Michael Haneke

Bio-bibliographie : Historien et critique de cinéma, notamment aux Cahiers du cinéma, dont il a été rédacteur en chef (1997-1999), puis à Libération, dont il a dirigé les pages culturelles (2001-2006), Antoine de Baecque s’intéresse plus particulièrement à la Nouvelle Vague. Après une Histoire des Cahiers du cinéma en deux volumes, il publie, avec Serge Toubiana, une biographie de François Truffaut (1996, Gallimard), puis, en 1998, un essai d’histoire culturelle, La Nouvelle Vague, portrait d’une jeunesse (Flammarion). Suivent, en 2003, une étude historique : La Cinéphilie. Naissance d’un regard, histoire d’une culture (Fayard) ; en 2008 une synthèse : L’Histoire-caméra (Gallimard) ; en 2010 une autre biographie : Godard (Grasset). Le long-métrage documentaire qu’il a écrit (réalisé par Emmanuel Laurent), Deux de la vague, sur l’amitié entre Truffaut et Godard, est sorti en salles en janvier 2011. Il a également consacré des études et essais à Tim Burton, Manoel de Oliveira, Andreï Tarkovski, Maurice Pialat ou Jean Eustache, et dirigé en 2012 le Dictionnaire de la pensée du cinéma au PUF. Antoine de Baecque est professeur d’histoire du cinéma à l’université de Paris Ouest Nanterre.

 

À voir pour préparer l’intervention : Caché de Michael Haneke (2005). De courts extraits seront diffusés au cours de la séance.

 

 

Stefano Savona – Place Tahrir, janvier 2011. Filmer la naissance d’une révolution

Bio-bibliographie : Stefano Savona est né à Palerme en 1969. Il a étudié l’archéologie à Rome et il a participé à plusieurs missions archéologiques au Soudan, en Égypte, en Turquie et en Israël. À partir de 1995, il a travaillé comme photographe indépendant ; depuis 1999, il se consacre à la réalisation et à la production de films documentaires et d’installations vidéo (parmi celles-ci, D-Day (2005) au Centre Pompidou).

Son long-métrage Carnets d’un combattant kurde (2006) a reçu le Prix International de la SCAM au Cinéma du Réel et une nomination aux David di Donatello.

Son film Plomb durci (2009), a été présenté au Festival International du film de Locarno dans la section Cinéastes du présent où il a remporté le Prix Spécial du Jury.

Il est à l’origine d’un projet d’archives audiovisuelles sur la civilisation rurale sicilienne, Il pane di San Giuseppe (Le pain de Saint Joseph), sur lequel il travaille depuis trois ans.

Il fonde en 2010 à Paris avec Penelope Bortoluzzi la société de production Picofilms. Il est le producteur et le réalisateur principal de Palazzo delle Aquile (Grand Prix du Cinéma du Réel 2011, Sélection de l’ACID, Cannes 2011).

Son dernier film, Tahrir Place de la Libération, a été présenté au festival de Locarno, au New York Film Festival, à la Viennale et à bien d’autres festivals. Il est sorti au cinéma en France le 25 janvier 2012 et a obtenu en Italie le David di Donatello du Meilleur Documentaire de l’année 2011.

 

Quelques films :

Tahrir, Place de la Libération (2012 en France)

Palazzo delle Aquile (en salle en juin 2013)

Spezzacatene (L’orange et l’huile) (2010)

Plomb Durci (Cast Lead) (2009)

Carnets d’un combattant kurde (2006)

Dans le même bateau (2006)

Un Confine di Specchi  (Une frontière en miroirs) (2002)

Siciliatunisia (2000)

Roshbash Badolato (1999)

 

À voir pour préparer l’intervention : Tahrir Place de la Libération de Stefano Savona (2012).

 

 

Dork Zabunyan – Images de la révolution et stéréotypes du révolutionnaire

Bio-bibliographie : Dork Zabunyan est maître de conférences en études cinématographiques à l’université de Lille 3. Il est l’auteur de Foucault va au cinéma (avec Patrice Maniglier, Bayard, 2011), et a consacré plusieurs articles aux images des soulèvements arabes dont : « Soulèvement des peuples et images impersonnelles » (Cahiers du cinéma, n°667, mai 2011) et « Mal de fiction et passages de l’histoire (Trafic, n°82, été 2012).

 

Résumé de l’intervention : Les soulèvements arabes de l’année 2011 ont donné lieu, dans l’après-coup des événements, à des films de toutes sortes : plusieurs documentaires, quelques fictions, des séquences postées sur internet en très grand nombre. Un écueil semble guetter ces images dans leur ensemble, par-delà leurs différences manifestes : celui de reproduire la figure du révolutionnaire type. La transformation des acteurs de ces soulèvements en héros (qu’ils soient anonymes ou pas) constitue l’une des opérations par lesquelles ce stéréotype s’affirme au niveau des films. En résulte un folklore des luttes qui nuit aussi bien à sa représentation en images qu’à la mémoire que nous pouvons en avoir.

 

 

Djemaa Maazouzi (répondante)

Bio-bibliographie : Djemaa Maazouzi, titulaire d’un PH.D en Littératures de langue française de l’Université de Montréal (avec une thèse de doctorat intitulée “Scénographies mémorielles et figurations médiatiques de la guerre d’Algérie”), est actuellement chercheure postdoctorale du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) au Laboratoire ALITHILA de l’Université Charles-de-Gaulle – Lille 3. Coordinatrice scientifique du Centre de recherches intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques (CRIalt) de l’Université de Montréal de 2009 à 2012, elle a organisé plusieurs colloques et ateliers internationaux et publié des textes dans des revues telles Études françaises, Cinéma & Cie, Théorème, Médiation et information (MEI) ou encore la Revue des sciences sociales.

Dimitri Julien

Doctorant contractuel avec mission d'enseignement en Langues et littérature françaises (Lille 3) ; bibliographe et en charge de l'iconographie pour la revue Écrire l'histoire

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterLinkedIn


Publié par

Dimitri Julien

Doctorant contractuel avec mission d'enseignement en Langues et littérature françaises (Lille 3) ; bibliographe et en charge de l'iconographie pour la revue Écrire l'histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.