Séance du 3 avril. De l’usage du récit dans le Village des Cannibales d’Alain Corbin. Un exemple d’historiographie contemporaine. Lectures croisées du récit des massacres (chapitre III)

 

La prochaine séance du séminaire Créer l’Histoire sera un peu particulière. 

 

D’où son titre :

 De l’usage du récit dans le Village des Cannibales, d’Alain Corbin
Un exemple d’historiographie contemporaine
Lectures croisées du récit des massacres (chapitre III)

Mardi 3 avril
17H-19H30
salle Froissart
(nous commencerons une demi-heure plus tôt pour la mener à bien)

Le Village des Cannibales se lit comme un roman … et pourtant c’est bien un livre d’histoire écrit par un historien qui traite d’un massacre accompli en 1870 à Hautefaye, en Dordogne.
Un énoncé des faits à l’origine du livre  :  “Le 16 août 1870, à Hautefaye, en Dordogne, des centaines de paysans en armes font subir les pires sévices à un jeune aristocrate nommé Alain de Moneys accusé de sympathies républicaines. Ses meurtriers seront arrêtés, jugés et condamnés à la guillotine.”
L’idée, c’est de lire à plusieurs le chapitre III du livre d’Alain Corbin.
Comme l’objet est commun, l’enjeu sera plus clair et aussi vous pourrez trouver plus facilement votre place dans la discussion.
 Si un tel dispositif vous intéresse, je vous encourage a à lire ce fameux chapitre III ( et aussi, si vous le souhaitez, le livre en entier qui est absolument passionnant et aussi pas trop gros, dans tous les cas très instructif). 

Louis Hincker (Valenciennes) , Sylvie Aprile (Lille III), Claude Millet (Paris-Diderot),  moi-même, 
 discuteront avec vous  dans un premier temps de la présence du récit, de sa portée, de ses enjeux dans le livre et plus particulièrement dans son chapitre III
Puis,  dans un deuxième temps, Louis Hincker prendra  la parole. Ensuite, reprise de la discussion et conclusion-bilan sur cette première année du séminaire.